Ludique apprentissage

Hé oui, mes bonnes gens, tout s'apprend.


Apres Harry Cover (le magicien a la baguette verte) content d'aller a Poudlard, un autre type de jeunes aux afflux d'hormones incontrolables auront enfin envie de se rendre a l'ecole : Apres toutes les arnaqueuse providentielles ecoles privées pour qui souhaite se spécialiser dans le commerce, l'evenement, les arts graphiques, l'architecture, l'infographie, la communication, reseaux et telecommunication,etc (tous ces diplômes approchant des 50% de chomage en fin d'etudes pour une moyenne de 6000€/an), enfin une cessera toute hypocrisie et proposera aux jeunes de troquer l'histoire (1515 Marignan ! ), la géographie ainsi que le latin (toutes ces matieres vous ayant servie intensément dans votre vie courante (Ô combien de fois j'ai eu besoin de savoir situer le Togo sur une carte lorsque j'etais perdu dans les rues de Paris ? Savoir la définition du coitus interruptus certes, mais la declinaison de rosa, bordel, on imposait meme pas ça aux mecs qui ramassaient les pestiférés !) contre un savoir utile :
 
On s'est tous trouvé un peu ridicules pour notre premiere fois, pour qui n'a pas eu la chance l'honneur et l'avantage de se faire depuceler par une milf dans les water closet d'une boite de night. Encore que, déclinons (quitte a avoir fait du latin..) les options existantes aujourd'hui : 

On part d'une base vierge (pure pour les adeptes de la verification du draps blanc apres coit, neutre pour ceux que le ph du Play O irrite, puceau pour le reste du monde), en considérant que l'auteur qui ecrit cet article arbore fierement une cravate de pubis depuis sa naissance dira "il" meme si c'est valable pour "elle" :


Hypothèse number 1 :

Gerard est un fils de bonne famille cliché. Il va a la messe, fait ses devoirs, anticipe le couvre feu que ces parents instaurent a 20h30 et fait bien les choses dans la tradition et dans l'amour de dieu. Il n'a jamais vu de porno car c'est péché, ses parents ont enlevé les pages lingerie de la redoute, dans le doute (il y avait un "re", fallait bien le citer deux fois)
Lors de sa premiere fois avec Nadine, Gerard est completement demuni. Il se rappelle que "Pipitor" surnom affectueux donné par sa maman lorsqu'il posait d'innocentes questions sur son anatomie, n'est pas uniquement fait pour la petite commission. Mais comment faire ? Ou mettre cette proéminance plutot deconcertante chez Nadine ?


Hypothése number 2 :

Kevin est le cliché du petit-rebelle-qu'on-a-envie-gifler, caid de son college, il a piqué quelques cassettes dans la valise rangée en haut de l'armoire de son pere (une histoire d'epoque) tapé "sex" dans son smartphone pour trouver toute une armada de sites proposant clichés et vidéos pornos a portée de clic. Au bout du 300e gonzo (allez voir ici pour decouvrir les différentes classifications du porno), Kevin a une idée plutot arretée de ce qu'est le sexe, de comment ça fonctionne et une notion générale de la condition féminine dans le contexte. Lorsqu'il couchera pour la premiere fois avec Pamela, meme si ça ne dure que 30seconde il tiendra absolument a finir en faciale, parceque tout dans son apprentissage conclu de la sorte.


Kevin, 4ans apres sa premiere fois

Dans les deux cas, on passe a coté d'un truc, non ?
Et bien voila l'objet du delit, pour qui n'aurait pas cliqué sur le logo "sexe" ci dessus : une ecole d'apprentissage sexuel

Ok, c'est pas a coté. Mais a l'air de l'internet et de la carte 12/30 SNCF, tout devient plus proche.
Selon ce qu'on peut trouver sur leur site/vitrine, les programmes sont constitués de différentes matieres a raison de 1400€ le trimestre (ça deviendrait gratuit si on pouvait s'accorder le droit de choisir les etudiant(e)s je suppose) traitant de.. heu.. donc y apprend que le week end il n'y a pas de repas mais une cuisine ouverte, qu'on peut prendre une chambre hors dortoir pour 500roros de plus, que tout est mixte (haha), que les contraceptifs ne sont pas surfacturés, que.. le programme donc ? ils en parlent pas ? c'est encore tout neuf, ils doivent etre en rodage..
"l'apprentissage du don et de de la reception du plaisir", c'est evasif mais finalement on est bien dans un domaine ou le pouvoir de suggestion surpasse souvent le "tiens, voila ma bite". 


Ce qu'on est en droit de se demander, c'est comment on éduque des jeunes (tiens, a partir de 16 ans mais pas d'age maximum signalé.) a l'apprentissage du sexe.
Aborde t'on les sentiments ou c'est purement technique? (En français on apprend a ecrire, pas a aimer ça)

Est ce qu'on traite de l'homosexualité ?
Est ce qu'on parle de toutes les variantes, Travaux Pratiques a l'appui (comme en chimie lorsqu'on decouvrait que l'eau bout a compter de 100° ) ? 
SM, le fétichisme et toutes ses versions, différences d'ages, triolisme, etc..) ?
Est ce qu'on peut choisir son/ses partenaire  de TP ? Que faire lorsqu'il reste juste 4 filles, un bain de boue et une camera branchée sur le web ?
Comment se passent les cours ? support videos ? Maitresse oui, mais du donjon ? 
Non, je ne passerais pas par tous les clichés dont nous on nourri les rois du gag porno qui voulaient nous faire croire qu'on pouvait changer son bulletin scolaire en baissant sa braguette.
Bordel pourquoi lorsqu'on tape sex symbole dans gg on tombe la dessus a la premiere page ??
Qu'aimerait-on  y trouver ?
Des cours généraliste, un tronc commun du sexe ? Comme la dame qui vient au college nous expliquer sur une banane qu'un preservatif se met comme ça ? sauf que ça sera des god grandeur nature (voir surnaturels) ?
Le fonctionnement du vagin, de l'uterus, du clitoris, du prepuce, du frein, du gland, des testicules, de l'anatomie fonctionnelle dans un rapport basique ?
Les trois regles fondamentales du plaisir féminin ?
La différence entre orgasme et ejaculation ?
Est ce que si cette ecole fonctionne, on aura des variantes un peu partout dans le monde, avec leur propre spécialisation ? Est ce que chaque pays se servirait de ses atouts pour les transposer dans le sexe ? Si oui, la France et son droit de greve deviendrait la réponse a "Je n'ai pas envie de sexe et j'aimerais justifier autre chose que la migraine car mon mari est pharmacien, comment faire ?", la Grece qui aurait aurait une ecole spécialisée dans le don d'organe contre services sexuels (si encore ils avaient de l'argent !), le Portugal une ecole expliquant que le ticket de metro est depassé, rien ne vaut un bonne vieille carte michelin.. Reprenant tous nos clichés me direz vous, je repondrais (et je le fais !) que oui ! Autant se servir de notre réputation en fond de commerce.

En fait, peu d'alternatives possibles. Soit ça se tranforme en gros bordel, une espece d'ile de la tentation scolaire ou sous couvert de formation on vient baiser a tout va (c'est Gerard qui va etre content), Soit c'est tres cadré et on revient officielement sur un sujet tres important de notre epanouissement, sur le chemin d'une sexualité non tabou et sans hypocrisie.


Wait & see.





tu fais quoi a la rentrée prochaine ?

referenciel

Rhaaaaa les classiques..

Tiens, le binome d'une gentille moche et d'une sexy girly.. oui mais et si cet etat de fait constaté par nous tous etait en fait un tour de magie ? d'ailleurs, posons un cube de bouillon (tour de maggie !) a coté d'un oeuf de fabergé.. on se rend compte que l'un a plus de prestige que l'autre du premier coup d'oeil.
Alors certes, entre l'héroine de Misery et Sofia Essaidi, pas besoin de faire un parallele pour se rendre compte qu'il y a d'une part une sadique immonde a laquelle tu ne preterais, et encore qu'a credit, interet mirobolant a la clef, que de quoi s'acheter une pelle pour qu'elle s'enterre



et d'une autre une magnifique femme charismatique a l'elegance n'ayant d'egal que son sourire reverberant la lumiere de mille et un feux (et pourtant, la mievrerie m'ecoeure au plus au point)(mais tu peux te ressaisir de cette comparaison gniangnian a convenance) a laquelle tu preterais pour une durée indeterminée ton equipement à caresser l'interieur et le PEL de ton propriétaire.



Mais quand meme, l'une a coté de l'autre, c'est un peu comme un nain petit a coté d'un grand géant : on les savait deja petit/grand l'un sans l'autre, pour autant la, a base de "wahouuuu!" c'est flagrant.

Cette histoire de référenciel fonctionne pour tout. Gros/maigre, blanc/black, poilu/imberbe, roux/frequentable, beau/moche..

Sauf que si on a jamais vu Pierre Menes et Kate Moss se tenir gaiement la main dans la presse a proutprout (pardon, on dit "people" ?), on a tous, TOUS deja remarqué ce binome moche/beau(belle).

L'un(e) profitant de la notoriété de l'autre pour entretenir un peu de relations sociales autre que le club des perceurs de furoncles anonymes, l'autre s'en servant comme pied d'estale pour assoir sa beaugossitude. Parceque c'est ça, la clef : tout le monde y trouve son compte !

Non seulement on l'a constaté (si c'est pas encore le cas, regardez un peu dans vos cercles d'amis, dans la rue..) mais on a surement été l'acteurtrice (en français dans le texte) de ce genre de binome. Que ce soit en tant que faire valoir ou en tant que fut valu, c'est toujours dans notre propre interet qu'on la fait, pas toujours consciemment.
Rappellez vous de ce poto pas super classe, un peu degueu parfois (bordel, un tarzan, c'est dans la jungle que ça fait hype !), mais que vous aimiez avoir sous votre aile parceque vous étiez deja "quelqun de bien". Ou de cette nana, super mignonne, si populaire.. Que vous tiriez acte de fierté a vous ballader a ses cotés, quitte a ne faire l'intermérdiaire des mots d'amour entre elle et ses pretendants.. Ca parait cruel dit comme ça, mais pas du tout. C'est meme preuve que l'on s'est adapté a notre environnement, et plus encore, qu'on a avancer a deux comme on aurait jamais tenté tout seul.



En plus, généralement, les tendances s'inversent avec le temps : les laids deviennent beaux (sauf pour le papier peint posé a l'époque ou mémé pensais qu'un frein ne pouvait se trouver que sur un velo) a force de volonté, d'auto discipline, de "je fais un ptit peu attention a quoi ce que je fais de ma vie", de prise de confiance.. les beaux deviennenent laids, peut etre parcequ'auto suffisant, a ne pas se remettre en question et a s'appuyer sur une beauté considérée a tort comme acquise.

Bon, rassurons nous, magnifiques enfants nous etions, splendides adultes nous ferons, nous, les exceptions. (hein dis ? hein ? pourquoi tu me jettes une cacahouete ? arretes bordel ! )

L'infiniment petit

"Ce mec, je le fantasmais depuis des années. Lorsque ça s'est presenté, j'ai cédé a la tentation.. Et la, alors qu'on s'embrasse et que ma main cherche son truc, je trouve rien ! Je ne comprends pas, on enleve nos pantalons, j'enleve son silp et la.. Surpriiiise ! je decouvre son micromachin"

Marguerite, a la decouverte de la déconvenue de l'infiniment petit.






Alors ok, l'initiative de cet article va prendre le sens d'un debut d'interview, j'ai eu la chance de rencontrer une femme ayant eu a vivre cette épopée fantasti (oui, quand on parle de choses aussi petites, on est pas obligé d'ecrire en entier les mots de 4 syllabes ou plus).

"Je me suis mis a cheval sur lui, et la, rien. Lui par contre, il prenait son pied. A voir sa tete et ses mains sur mes hanches a impregner le rythme. Ce fut les 10 minutes les plus longues (notez l'utilisation de ce mot dans le contexte : caucasse) de ma vie, a simuler pour qu'il termine au plus rapide."

La, je me dis comme vous que cette femme, c'est un melange de Mere Théresa et de Marie Curie


"Des petites choses avec beaucoup d'amour", qu'elle disait

"Je suis partie des que ça fut fini. Le truc de fou, c'est que cette année, j'arrive a la fac et la, sur qui je tombe.. Mimi mathy de la stouquette ! (ok, j'ai adapté un peu cette partie. Du coup, vous imaginez aussi, pour l'image, Mimi Mathy trimballant un sac de chaque coté des chevilles, representant le service 3 pieces ?). On a discuté un peu, il m'a retrouvé sur facebook et la, il me dit :

"ça fait un bail quand meme"
"oui oui"
"tu te souviens de la derniere fois qu'on s'est vus"
"oui"
"c'etait bien hein ?" "

Stop ! Serieux, a ce moment la, faut faire abstraction de la priere du soir et des morts de faim dans le monde.

"oui ça va ^^"
"ça te tente de remettre ca ?"
"non"

Je comprends pas. 

Le mec a beau etre super sur de lui dans la vie, etre le superman de la drague, l'escargot lanvin du charisme, le Yves Lafesse du mec qui ose et pour qui ça fonctionne, meme s'il n'a pas eu de super resultats en biologie a l'ecole ou qu'il a jamais connu la joie des sports co et de leurs douches toutes aussi co, il y a bien un moment ou en regardant un porno ou en penetrant sa premiere amoureuse il s'est rendu compte qu'il avait une non concordance entre la taille de sa carotteuse et le puit de connaissance de sa copine, il y avait tout un univers ou Mickael Jordan lui meme pouvait s'allonger sans toucher les bords.





A aucun moment, le mec se dit qu'il y a un truc qui cloche. Et en admettant qu'il se trouve normal, il oublie qu'il lui reste des mains, une bouche, tout plein de trucs ludiques a faire avec ces différents appendices ? Tous les trucs dont on se sert meme si on est autour de la moyenne européenne (c'est bien 22cm, la moyenne ?)

Admettons.

Mettons nous en situation

Il a un micropenis. Ca arrive. Il le sait. Il trouve une parade : il redevient sur de lui.
Il utilise tous les moyens autres que sa propre anatomie zizitale pour accompagner ses partenaires dans l'orgasme : bouche, langues, doigts, mains, caresses, attentions, mots..

Il sera tout de meme confronté a la surprise de la damoiselle au moment de la decouverte du pot-au-prose.
Soit il la prepare psychologiquement, soit il la laisse prendre l'initiative de la conversation (mais dans ce cas la, puisque la decouverte se fait dans un moment de tension sexuelle, entamer une conversation sur "ha mais heuuu.. " "oui je sais, t'inquietes je sais tres bien cuisiner a coté de ça" fera invariablement tomber la température) au risque de finir la soirée devant sa PS3, soit il commence par le leit motiv de Rocco Siffredi (la meilleure des fesses, c'est la trique !) (je devrais vraiment me reconvertir en "trouveur de nom pour films porno") en entamant les préliminaires et en comblant sa dulcinée avant de devoiler que sa grosse intelligence compense sa petite.

Quoi qu'il en soit, il doit en parler !

Parceque la, Marguerite, c'est son pire souvenir de sa vie toute entiere et plus si affinités.

Tiens, d'ailleurs, si tu nous lis :



Concours du plus petit pénis - Koreus

PS : J'aurais bien aimé un commentaire/interview d'un possesseur du precieux sus-nommé, mais j'ai dans mes relations des gens qui n'ont pas la decence d'annoncer la taille de leur attributs sur les reseaux sociaux

Alcool... A la cool

Haaaaaa les joies d'une sortie entre potos.. en quete de fun, de musique, de p*tes femmes matures et de remplissage d'ego ("Heyyyyy salut cousin !" ( au videur devant les copines), "Ouaiiiiisss je suis chef d'entreprise, actuellement je suis entrain de preparer la fete la boite, on a commandé un trio David Guetta/Rihanna/Yvette Horner pour que toutes les générations se sentent concernées. Ouais ouais je suis aussi président du CE, je décide de beaucoup de choses.
Quoi ? oui, j'ai une voiture de fonction. Une Maseratti dessinée par Kundelich et le mec qui a decidé du design de l'oeuf Kinder" Julien, transmetteur de denrées alimentaire chez Pizza Hut)

Bien sur, soit on est en total self controle du lacher prise (apres 27ans a mediter au tibet ou 5min a ecouter Biolay sans souhaiter troquer ses tympans contre une transfusion sanguine par les pores de la peau, ça vient) et on arrive a lever ses inibitions a convenance, soit on passe par la chimie moléculaire pour s'aider a faire ressortir toutes nos frustrations se lacher. L'alcool, donc.



Une étude scientifique inexistante (cachée par la CIA, tout comme Roswell, la recette du coca cola et le secret d'immortalité du pere Fourras) prouve qu'il existe différentes étapes liées a l'absortion d'alcool.

Au bout de 2 verres, le monde nous semble plus agreable. On parle plus facilement a son voisin, trinquer créé le contact avec son voisin d'apéritif. L'alcool communicatif

3 verres, les inibitions, la timidité s'atténuent. On entame des discussions plus personnelles, sur nos préférences politiques (rigoulo sujet a lancer avant de quitter une tablée), le dernier concert auquel on a participé, on est plus attentif a ce que dit la personne qui a capté notre attention, par sa beauté, son charisme ou le pet incroyable laché sans complexe. C'est le stade souhaité pour qualifié un moment de "bonne soirée". L'alcool convivial

5 verres, on aborde le second nous, la personne qui est l'exacte réaction de toutes les frustrations qu'on s'impose dans notre vie usuelle. Autrement dit, on se lache du slip. Tata kronenbourg, Mister Hyde ou Superconnard, here we are ! C'est un peu le vrai nous, dans l'exces. L'alcool révélateur

8 verres, on attaque l'aspect ludique. Que ce soit d'oser demander son numéro a une merveilleuse créature (cf l'image du dessus pour la relativité liée a l'alcool) en tentant le poirier, appeler son ex en imitant l'horloge parlante, danser a poil en s'aspergeant la verge de ketchup, fumer la queue du chat ou se transformer en oeuvre d'art (maaaaaa qué !). L'alcool créatif


12 verres, on tape dans l'élitisme de l'éthylisme. 
Deja, tout le monde ne peut pas se targer de se souvenir d'avoir bu 12 verres sans vomir.
Pour les warriors du grammage, on enchaine "les accidents domestiques", "T.O.C" et "mimetismes"

Accidents domestiques : épanouissement de la cirrhose par l'ingurgitation de liquide pas toujours adapté a la flore du palais (alcool a 90, "trop tard" (eau de vie de piment, appelé aussi "tant pis", les deux expressions etant symboliques de la premiere idée entrevue avant la mort immédiate des muqueuse en contact avec ce delicat produit), mst contractée a l'insu du preservatif resté au fond de la poche.

T.O.C. : lorsqu'on devient porteur du sobriquet de "flaque d'eau", parcequ'on marche tellement en zig zag que de loin les foules pensent que tu evite des flaques d'eau qui jonchent la route. 
Qui n'a pas connu un "Vomito". 
Tatouage fait sur les ramblas de Barcelone a 4h du matin. C'est mignon un papillon et quelques etoiles qui scintillent en ancre rose et verte, en haut des fesses. Enfin, sur un bucheron de 90kg, les avis sont partagés.

Mimétismes : lorsqu'on fait tous les memes choses incroyablement rabaissantes pour la dignité de l'espece humaine. La chenille qui redemarre. Regarder un concours de curling dans un pub a 3h du mat' (ou etait cette fuckin'telecommande ??). Chanter du sardou ou des chansons paillardes. pendant 80 minutes. C'est l'alcool too much

On devrait avoir une matiere pour apprendre a se lacher sans alcool a l'ecole. Ca remplacerait le latin ou les mathématiques (personnelement, si je me sers souvent de mes doigts pour compter le nombre d'agios du mois, j'ai rarement l'utilité des equations a triples inconnues pour trier mes chaussettes.). On pourrait appeler cette matiere "festoiement a jeun", "trip sans te vider les tripes", "pump it up Sam !" (SAM, c'est l'acronyme de Sans Alcool, Mec !")

    

pas de chatte

On est en 2011, le 11 novembre. 

Alors fit de ce raisonnement tres bien exploité par un Gentil Salaud qui parlerait de 11/11/11 a 11:11:11 alors que t'as 11 ans, 11dents et 1 seul prepuce (toi qui est issu d'une famille athée ou catholique), c'est aussi l'histoire d'un jour qui a une histoire particuliere (oui, initialement, il n'etait pas prevu de faire un jour férié uniquement dans le cadre des longs week end a encombrer les autoroutes, faire flamber les billets de train sncf ou s'assurer que l'assise du canapé aurait bien la forme de votre arriere train toute la journée devant mtv).

L'histoire donc.



On s'en fout.

Ce qui compte c'est ni le passé ni le futur, c'est quand meme le réel instant T. J'ai lu sur une fiche adoptuntruc une femme romantique qui avait ecrit (pompé) qu'hier etait du passé révolu, demain du futur incertain et qu'aujourd'hui etait un cadeau, puisqu'on l'appelait présent

Alors bon, certes, le futur c'est important, il faut anticiper un peu ce qu'on fait au présent pour l'avenir de nos chérubins.

Le passé a de l'importance pour ne pas recommencer nos erreur ad vitam.
Alors
Le 11 novembre était généralement le 21e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la bacchante.

C'est la que ça devient interessant : les bacchantes sont (je parle au present, parceque j'ai trouvé un groupe de femmes qui pourraient etre les bacchantes contemporaines  ) des femmes qui " couraient çà et là, échevelées, à demi nues ou couvertes de peaux de tigres, la tête couronnée de lierre, le thyrse à la main, dansant et remplissant l'air de cris discordants (...) qui célébraient les mystères de Dionysos-Bacchus " (vous remarquerez les accents, c'est donc une citation copiée-collée)
Je vous rappelle au passage que Dionysos, c'est un type mi-homme mi-chouillard qui représente la vigne, le vin et ses exces (dont le GHB,les MST, l'IVG et autres acronymes représentatifs (je suis désolé pour l'aspect pas tres positif des conclusions du vin évoquées ici, on sait tous les deux qu'il en existe des millions, dont le gout, la fete, la déshinibition, l'amour des pas tres jolies et les chutes spectaculaires qui font rire les copains, mais j'ai pas trouvé en acronyme et je voulais placer ce trait d'esprit ici), donc que quand on voyait débouler les bacchantes dans la place, on commençait a se dire que la soirée allait bien se passer.

Cet article découle de cette source inépuisable d'inspiration (vous savez, on a parlé de bref !) évoquée ici :







Je ne sais pas pourquoi ça m'a mené a rediger cet article, mais ça m'a bien fait rire ^^



All you need is hug

Dans ce monde ou l'on fonctionne enormement a l'individualité
















(regardez lorsque vous allez/rentrez du taf le nombre de pecores qui sont seuls dans leur voitures 5 places, rappelez vous lorsque vous avez achetez cet outil onéreux qui ne vous servira qu'une fois ou deux avant la casse, parceque vous avez preféré en acheter un moins cher juste pour vous plutot que le meme de tres bonne qualité a acheter a plusieurs, ou vous avez privilégié la capote juste pour vous plutot que de prendre un gant mapa et d'inviter 4 copains..)


Que les seules fois ou on est consciemment dans la masse (la rue, le metro, la file du mc do..) c'est pour s'enfermer dans sa bulle, mp3 sur les oreilles, evitant le regard des autres pour plus vite les chercher derriere son ecran d'ordinateur ou de tv.

Par peur du potentiel "mechant fou" qui se cache quelque part, pour preserver d'une hypothétique bagarre qui n'arrivera jamais son jean de marque, ces lunettes qui coutent un oeil ( laisses, c'est cadeau), pour rester dans ce "je vais bien, tout va bien.. et tant pis pour la nana qui se fait agresser juste a coté de moi, j'entends pas, lalalalaaa) probablement, grace a nos tres chers média "indépendants" sans doute. Bref. (Ce mot accompagné de son point sont devenus de notoriété publique)

Quoi qu'il en soit, c'est pas naturel (adjectif masculin :  brut, pur, qui n'est pas modifié par l'intervention de l'homme; qui est propre à un être, à une chose) : on a besoin du contact physique de "l'autre", de calin, de tendresse.
Lorsqu'on parle sentiments ou/et emotions, les mots comptent pour 7%, le reste etant ce qu'on appelle de la communication non verbale (expression faciales, physiques et intonations).
Il existe aussi un autre moyen de communiquer : le touché.

La preuve
 









Enfants, ado, adultes, sages, wesh t'as vu, bcbg.. tout est la :)


mais curieusement pas la

Shibari, Si Barry si bas, rit

Shibari, ou l'art du bondage

L'un se différencie de l'autre par l'aspect artistique et l'utilisation systématique de cordelettes (pas de barbelés ou de peaux de saucissons)

Je decouvre, et c'est fascinant, effrayant un peu, beau parfois.

Rapport de domination/soumission evidente certes, grace a la totographie ça va parfois au dela de ce simple relationnel d'asservissement : c'est captivant !

http://shibari.jp/album/


différents temoignages sur le web attestent que cette pratique n'est pas uniquement une tangeante sexuelle. Certains le font pour la sensation physique

" j'aime être attaché (...) pas tant pour le coté esthétique (même si j'ai aimé être pris en photo) que pour la sensation d'être privé de liberté, de me sentir à la merci de quelqu'un et aussi pour la sensation de "serrage" "

 D'autres pour le ressenti emotionnel et l'esthétisme

"Je rêverais trop d'être attachée et de me sentir comme prisonnière... à la merci de mon partenaire.
Ce qui m'attire avant tout c'est l'aspect esthétique, on trouve de très beaux clichés sur le net dans lesquels le corps de la femme est magnifiquement mis en valeur
"





Et c'est vrai qu'un beau corps de femme est facilement mis en valeur par le Shibari.
Enfin tant qu'il est bien fait, parceque j'imagine qu'un artiste du Shibari ayant assez de gout pour travailler apres avoir ingéré du shincter de cochon en gelée accompagné de sa sauce a la menthe tout en ecoutant benjamin biolay aurait beau utiliser la plus belle cordelette du monde pour ficeler le corps le plus sexy depuis la creation de la pin-up serait forcément un echec artistique.
De meme que ficeler Régine serait un petit peu moins ostentatoire..

Cet art se décline se décline de façon plus extreme en "breath play" : dans la façon d'etre attachée un lien passe autour de la gorge afin de limiter la respiration, les plus "doués" arrivant a faire en sorte qu'un mouvement de la "victime" ("bénéficiaire" est peut etre un terme plus adapté ?) ressere plus ou moins le lien. La nuance existe aussi a deux, la respiration de l'un dependant des mouvements de l'autre.

David Caradine est décédé de cette pratique qui augmente l'intensité de l'orgasme.. Si, si, c'est prouvé, d'ailleurs la legende veut qu'un pendu (homme sur, femme, j'ai pas les stats) ejacule alors qu'il se retrouve sur l'echaffaud. La fleur issu de la semance et de la terre s'appelle la mandragore.. Fin de la minute culturelle, quoi qu'il en soit, c'est pas l'excitation de se retrouver avec un sac sur la tete, les mains dans le dos a proximité immédiate d'un bourreau au quintal bien faisandé qui cause une erection a tous les pendus.
Loin d'etre psychologique, c'est une reaction physiologique a l'etouffement. D'ou l'origine du breath play.

Voici l'oeuvre de Hajime Kinoko, loin d'etre glauque, sa façon d'aborder le modele et l'entrave rends presque toujours la demarche artistiquement comprise par le spectateur, chacun a sa maniere.

Quoi qu'il en soit, cette façon de s'abandonner a une personne qui va vous entraver entierement est un acte de confiance et de déférence absolu, le fait que ça ne soit pas uniquement lié au sexe donne une dimension supérieure a cet art de lier




Le rapport avec Barry ? A contrario de la situation musicale epouvantable citée tout a l'heure, j'imagine qu'entraver, etre entravé ou assister a du Shibari en ecoutant ça, doit etre sublime..



la vérité faciale par l'orgasme

Il parait qu'une femme est, pour tous les hommes qui regardent leur femme (du moment) pendant cette période (certaines position s'y pretent plus que d'autres, n'allez pas vous faire un dénuquage façon exorciste en levrette pour verifier) la plus belle des chose qui soit a regarder, lors du coit. D'autant plus lorsqu'il prend son pied.





Ce que me demande, c'est si c'est :

1 : Il la trouve magnifique parcequ'il prend son pied ?
donc il est conditionné physiologiquement pour tout apprecier, de la glace aux epinards en passant par le massage des testicules avec des clous rouillés.


2 : Il la trouve mirobolante parcequ'effectivement, dans l'orgasme, elle n'arrive plus a controler ces muscles faciaux.
Donc elle se lache, donc en fait, dans l'orgasme, c'est le vrai visage des femmes qu'on voit. Et il serait fasciné par cette vérité qui la frappe au visage, au coeur, aux testiburnes.

3 : Il la trouve jolie uniquement dans les mots.
Il en rajoute un peu par politesse pour qu'elle jouisse intensément du moment

4 :C'est un mythe.
En tant que mythbuster , j'ai vérifié dans différents contextes de partenaires. A chaque fois, c'est vrai. Je crois que c'est aussi lié au fait que, puisqu'elle arrete son calcul d'expression facial, c'est un symptome de plaisir pour elle. Et de savoir qu'elle prend plaisir nous fait plaisir. Donc on se dirait "hey, super, elle se lache, donc elle jouit, donc chui une bete, donc c'est le plus beau signe (on parle de l'expression du visage) au monde.
Un peu a la façon qu'aurait le crocodile a croquer captain crochet, ou benny hill a courser clara morgan : une histoire de contexte.





Est ce que c'est valable dans toutes les situations ?

Si elle est naturellement le croisement de facies de celine dion a 17ans et d'Alf, est ce que l'orgasme la revele fabuleusement belle?

Si le mec est aveugle, il peut la trouver plus jolie en braille ? (acnéique ou non)

S'il s'agit d'un rapport zoophile, est ce que l'animal est expressif au point d'etre "la plus belle chevre du monde" a ce moment la ? (j'ai beau souhaiter etre mythbuster, c'est non, je vous vois venir..)

Dans le cas d'onanisme, s'agit il d'auto-sublimation ?






Cet article parle d'une relation homme femme d'un point de vue homme, mais c'est pour ne pas toujours preciser "il (elle) la (le) regarde.. "


Ca fonctionne évidemment pour tous les couples, hétéro, gay H ou F. Mais vu les tronches que nous, Hommes, faisons lorsqu'on jouit (que celui qui n'a jamais fait l'amour a proximité d'un miroir regarde un film X), ça ne peut marcher que dans le sens signifié au debut de cet article, pas dans l'autre.. A moins que la réciproque soit vraie ?

Gay lesbien

Je pense que si j'etais gay, je serais lesbien


J'ai connu un moment de flou dans ma vie sexuelle, a me demander si j'etais gay, bi, hetero, necro, mikado.. Suivre son envie au détriment des conventions, voila un acte de bravoure a inscrire sur son tableau d'epanouissement personnel.
J'ai fréquenté beaucoup de milieux masculins, des endroits ou on se douche "entre couilles", des endroits ou la testostérone impose de siffler, noter une agreable femme qui passe, d'autres ou le port du service trois piece insinue que l'on participe tous au concours de "c'est moi qui ait la plus grosse ! "
Autant ça m'a fait, ça me fait beaucoup rire, autant la conclusion s'impose d'elle meme :

J'aime les femmes.





Elles sont belles, sensuelles

ont une emprise charismatique sur le reste du monde sans donner plus qu'un sourire, ont toujours au moins une courbe qui porte aux sens.

Pour les moins esthetiques, sous entendus celles qui prennent le moins soin d'elles (prendre soin de soi n'impose pas de passer 2h dans la salle de bain, juste apprendre a se regarder avec le sourire) comme pour les modeles qui troublent l'Homme (ou moi), de Dita Von Teese (la grace de ses mouvements) a Ludivine Sagnier (la colonne vertebrale qui s'electrise a la voir sourire) , en passant par Katsuni (Oui, madame arrive a une tolérance et une imagination qui lui vaut beaucoup d'attentions) ou Maité (Sérieusement, il faut bien manger entre deux moments de volutpté), il y a toujours un emoi provoqué par une sensualité qui deborde, des attentions qui troublent, des sensation profondément ancrées, une démarche envoutante, une voix qui sollicite suavement notre epiderme, un regard qui te plonge dans une volute de fumée toute sweety, une chute de reins si sexy, une bouche pulpeuse, un rire frais, une peau soyeuse, un humour decapant, une odeur sublime qui rappelle a quelle point la vie est assez bien faite pour que tout ait été réuni afin que l'on soit tous les deux la, maintenant, une douceur dans le choix des mots..

Je ne parlerais pas ici de tout ce qui nous definit en tant qu'humains : l'intelligence, la repartie, la subtilité, tout ce qui peut nous traverser le cerveau parcequ'il s'agit la de parler de ce qui fait d'une Femme un objet de convoitise pour chaque homme hétéro,pour chaque femme homo et pour chaque corset engagé sur la voix de la volupté.

Juste toutes ces attentions, ces details, ces formes qui caractérisent la femme et ses bienfaits.

Peu importe les suites, que les reactions soit machistes, romantiques, éprouvantes ou déroutantes, c'est toujours l'émoi que cause une femme épanouie qui nous fait admirer le moment.

Un homme se retournera sur une jolie femme. Qu'il soit commis agricole, garçon de café, propriétaire d'une villa sur pilotis a bora-bora ou d'une baraque a frite a Béthune, qu'il roule en peugeot 103 sp sport ou en ferrari 599 GTO, qu'il prefere le jagermeister au cacolac. Peu importe la reaction qu'il aura :

" hey mdame, ton pere c'est une biscotte ? parceque t'es craquante"
"hey mdame t'es ravissante, j'peux avoir ton 06?"
"Mademoiselle, je suis epoustouflé par tant de splendeur et de grace dans votre demarche envoutante"
"PAF !" (bruit du contact poteau-qu'on-a-pas-vu/visage)

On est tous, hommes ou femme (meme mon chat Oo) admiratifs d'une demarche legerement chaloupée, d'un joli port de tete, de.. tout ce que j'ai ecrit plus tot dans cet article, et évidemment plus encore..


Merci a Santulotte et Sampillon qui se sont agreablement prété au jeu de l'illustration ^^


Ce qui vous donne un pouvoir juste fou !

Combien de femmes séductrices ont réussi a s'en sortir lors d'un controle des forces de l'ordre, malgré le telephone portable encore en ligne ou cette ampoule grillée que "je n'avais pas remarqué monsieur l'agent, merci de me le faire remarquer", entre deux battement de cils, la bouche et le decolleté vers l'extérieur?
Et, des fois que ça ne suffise pas, un petit : "vraiment ? mes pneus sont lisses comme le prepuce d'un circoncis ? hoooo non, quelle mauvaise journée ! mon chat est mort en reniflant du maroilles, mes parents m'ont annoncé que j'etais adoptée et je viens d'apprendre que mon salaud de petit ami m'a trompé (remarquez comme "l'agent" en question se retrouve adroitement placé en position de potentiel reconcilateur/vengeur) avec ma meilleure amie, qui est aussi ma soeur. Et maintenant, une amende alors que j'ai dépensé mes derniers sous dans ce splendide ensemble bas/porte jaretelle noir et rouge que je porte d'ailleurs en ce moment meme.. c'est trop injuste.."



Ces fois ou, parceque vous maitrisez completement le croisement de jambes, vous vous faites offrir verres apres verres, peu importe la qualité ou le style de ce bar ou vous etes entrés ?


Je suis fasciné par ce rapport, certes souvent a l'interet sexuel dans l'esprit de celui qui subit ce "pouvoir".

Il suffit de remarquer comme une conversation entre hommes change des qu'une femme agreable est dans le perimetre.
La seule comparaison que je peux trouver pour les femmes qui se demande de quoi je parle, c'est que ça serait.. un peu comme l'inverse du sentiment de honte provoqué par un pet laché au seul moment silencieux d'un premier repas avec la belle famille (l'enjeu est différent), mais a peu pres le meme sentiment de gene (parceque tout devient calculé, plus rien n'est naturel)


Je ne suis pas pour l'égalité des sexes, je me rejouis trop de cet avantage du sexe Femme



Chat-steté et chatte powa

Une ceinture ou une cage de chasteté ?
 On peut lire des choses sur le sujet ici, la ou la.
Ailleurs aussi, c'est juste une histoire de reférencement.

Une histoire de jeux, sur des courtes périodes. Une histoire de domination, de possession, toujours.


plusieurs temoignages :

" je cherche une femme qui voudrait bien garder la clé de ma cage et me la renvoyer par courrier (recommandé au cas où ca se perdrait) quand elle le désire... love:"
 Il y a t'il ce genre d'option dans "les Sims" ?


" l orgasme est nettement plus intense et rapide apres une periode de chasteté prolongee.
il est possible de le ralentir en appliquant un spray anesthesique sur le gland."
C'est vrai ça. avec deux grammes de sang dans la vodka, aussi.


"Je précise que j'adore le voir prendre son pied !(...) lorsque que je lui retire la cage et qu'il à jouit en moi, il redevient un peu macho"
Rhaaa le mauribond ! manquerait plus qu'il soit content aussi. Mais remettez le en cage !

"comment ça se passe chez toi lors de sa toilette , et si apres il ne veut plus la remettre quand tu le veux? :??:"
Une seule alternative viable : le fouet devant la belle famille au complet, histoire de lui mettre bien la honte qu'il n'ait plus envie de recommencer ? Ou alors.. ou alors.. on considere que c'est qu'un jeu et que s'il n'en veut plus, alors il n'en aura plus ?




Deux choses me marquent lorsque je lis les différents récits/témoignages des porteurs de cages ou ceintures de chasteté :


Premierement, la relation SM prend de l'importance au fur et a mesure de ce qui demarre comme un simple jeu de couple.
Ca se traduit dans ce contexte par une augmentation des durées de port de chasterie


"aujourd hui, cela fait 29 jours sans orgasme (...) mon precedent record etait de 17 jours"

"Au début, 3-4 jours, puis 7 jours, puis 17 jours et maintenant il arrive à un record de 31 jours"



Et aussi par une diversification du rapport dominant/dominé :


"ne le libérez qu'une fois ses bras en l'air fixés (pas les bras mais les bracelets à ses poignets! Hi Hi...) à un TRES solide anneau au mur de la douche: les bras ne sont décrochés qu'une fois l'obéissance retrouvée!
Nota l'eau froide est très persuasive si besoin....."

A guantanamo, si ça se trouve, il y a des cages de chasteté et des maitresses en latex pour faire parler les gens.




Deuxiemement, aucun modele pour femme n'est efficace sur une période prolongée

Parcequ'enfermer ce petit tresor, c'est l'hopital qui se fout de l'infection.


Alors on nous affirme lorsqu'on fait allusion aux différences hommes/femmes que l'homme reflechit avec sa queue


Qu'on ne pense qu'a "ça", que l'on est, a contrario de con-trolable, bitrolable !

Mais si ça se trouve, et cette histoire d'outils de chasteté reservés aux mâles le prouve, toutes ces différences ne seraient qu'une histoire d'infection.

Un vagin est auto-nettoyant, autonome.

Nous, les pourvus d'appendice pendant, on doit, depuis tout petit, decalotter (pour ceux qui n'ont pas été décapottés) et passer un coup de gant.
Quand on va lancequiner (que j'aime la phonétique de ce mot ^^), on est obligé de prendre la proéminance en main, si on veut marquer la distance entre le chaleureux fluide et notre dignité vestimentaire.
J'ai meme vu un rae rae qui voulait uriner comme il se doit en tant que femme (assise ou accroupie, s'aidant de la gravité) se toucher l'objet de son opération future afin d'orienter le jet. (ne me demandez pas comment je l'ai vu faire).

Alors forcément, le fait de devoir se toucher la bite 3, 4, 10 fois par jours créé, pour l'homme, un rapport particulier avec la bete. On l'apprivoise, on creer des automatisme mentaux qui nous rappellent a chaque instant qu'elle est la, tapis dans l'ombre du boxer..

Ce qui nous rend, comme chaque habitude (aucun jeux de mots ne sera accepté) sur le moyen ou long (n'y voyez aucune fausse modestie de ma part) terme, dependant de notre sexe.
Prenez l'habitude de parler a votre chat pendant que vous repassez (ou mettez la console en route, je cherche a toucher tous les publics), il vous manquera quelque chose lorsque vous repasserez sans le chat.
Touchez vous la bite rude 10 fois par jours par obligation hygiénique, vous ne pourrez plus faire grand chose sans que le rapport d'affection créé avec elle ne se rappelle a votre cervelas..

Oui parcequ'aussi, lorsqu'on lancequine, on ne pense pas qu'a faire la plus grande distance, ou a avoir le jet le plus haut. Du moins, pas a chaque fois. On pense a tout, a ce qu'on vient de vivre, a ce qu'on vient d'entendre, a une chanson qui resonne dans les hauts parleurs ou a cette partie de petanque memorable, bob ricard et chaussette/claquettes de rigueur..

De ce fait, voir le gros rené pointer sur le cochonet, par association d'idées, peut vous rappeler le fauve planqué dans votre short remonté au dessus du nombril..
C'est pas excitant pour autant.
C'est une histoire d'automatisme, je vous dit.

Qui se regule peut etre lorsqu'on offre la possession des clefs de la cage a une tierce personne



Quoi que ma liberté passerait plus par ce genre de clef







 

Il n'y a pas qu'en SM qu'on do(pa)mine

"les sentiments intenses et passionnés d’amour peuvent provoquer un soulagement incroyablement efficace de la douleur, semblables aux analgésiques ou à d’autres drogues illicites comme la cocaïne."

L'amour est un sentiment inné, comme le jeu chez un chat ou la cirrhose au pmu.
C'est physiologique, chimique, on est bientot 7 milliards de pelerins a avoir le potentiel de vivre un truc "extraordinaire".

Parceque concretement, l'amour serait le processus le plus puissant pour l'homme, observé dans plus de 175 sociétés différentes.

Ce qui veut dire qu'au dela de la psychologie a deux euros grecs on pourrait légitimement se poser la question soulevée sur noosphere :
"Ainsi l'amour, ce sentiment dévorant qui nous fait passer de l'extase au désespoir, de l'euphorie à l'agonie, ne serait qu'affaire de chimie ?"

Il est fait allusion aux fait que les memes zones du cerveau soit stimulées lors d'un shoot de cocaine que lorqu'on evoque l'etre aimé, une histoire de dopamine et de neurotransmetteur.
Alors certes, il est ensuite rajouté 
"La machinerie est tellement complexe qu'elle laisse une grande part à l'inconnu et à une certaine magie: l'amour et le désir demeurent des expériences mystérieuses, et aucune science n'a encore réussi à déterminer l'élément déclencheur de la réaction chimique initiale."

Mais quand meme, ça veut dire que Francois Valéry avait raison : aimons nous vivant, on a tout a y gagner.

Je m'explique,

Parcequ'aujourd'hui (tu savais qu'on pouvait mettre autant d'apostrophe dans un seul mot toi ?) on a encore cet aspect mystérieux, pas vraiment d'explications scientifique quand au declic  de la réaction chimique.
Hier, on pensait qu'il était indispensable que la belle famille puisse avoir une radio des poumons ainsi que le groupe sanguin du/de la pretendant(e), que "Si un chien vient s'asseoir sur les pieds d'une célibataire, c'est qu'elle fera une rencontre prochainement. "
Demain on aura peut etre la clef de ce mystere a l'initiative de tant d'energies.
On saura peut etre aimer ou faire s'aimer deux personnes passionément en leur implantant un stimulateur electrique derriere la rotule, calice contemporain ou en les coinçant dans un ascenceur au murs tendus de rouge, capitonné epais et moelleux, avec douche de champagne, du jazz et distributeur de lubrifiants. Peut etre s'agira t'il juste d'une injection de vodka en intraveineuse (avez vous, vous aussi, cette tendance a aimer beaucoup les femmes apres quelques bloody mary ?) ou d'un massage Indien (indien vaut mieux que deux "tu l'auras"). 
Fin bref, peut etre que comme voler, ce mystere fascinant aura un jour une solution "grace" au progres, a l'evolution des moyens technologiques et a la science.

Qui a dit que je croyais au sexe, en l'amour et en l'Homme plus qu'a la science ?


Ca veut aussi dire que pour se sevrer d'une dependance en en subissant une autre, l'amour gagne a tous les coups. Que ce soit remplacer la nicotine par du boeuf bourguignon, l'alcool par du bain de bouche ou la nymphomanie par une collection de timbre, tous se font damer le pion (j'ai mis un "p" au debut du mot, mais selon vos penchant, le "f" est bienvenu. En vous penchant, ou non, d'ailleurs) par ce sentiment d'aimer et/ou d'etre aimer.

A voir dans quelle mesure il est plus sain d'aimer que d'etre dependant au sniffage de colle uhu, donc.






My pleasure, dear

Rhaaa, c'est quoi du plaisir ?


Une sensation agreable via nos sens.

Parceque regarder un couché de soleil coloré fait plaisir, comme sentir le parfum d'une femme, se passer un coup de seche cheveux sur le scrotum, ecouter un bon Marvin Gaye, se delecter d'un delicieux mojito, nos sens captent pas mal d'infos, filtrés par notre cerveau (on passe quand meme de 2 000 000 000 ( laisses j'ai compté, ça fait deux milliards ) a une fourchette de 3 a 9 choses captées par nos sens selon notre niveau de receptivité et de concentration, soit a peu pres la meme proportion qu'une frequentation avant/apres d'un bordel ou serait passé en quinconce la syphilis et une dicature iranienne.


Une sensation agreable via notre cerveau, donc

Tous ces prismes faisant offices de filtres a tout ce que nos sens arrivent a apprehender de notre environnement (on pas recompter ici, ça fait, ça fait.. on va pas recompter ici !), soit nos valeurs, nos principes, toussa.. ont un rôle aussi prepondérant dans cette agreable sensation qui défini le plaisir qu'un carambar dans la vodka du meme nom.

Parcequ'on a tous plus ou moins le meme body, par contre on est pas tous sensiblement pareil au plaisir que procure un cunnilungus, au plaisir anal ou à une pince de demarrage de batterie reliant nos tétons a nos bourses (ça fonctionne pour le clitoris a la place des orchidées , pour celles qui avaient du mal a s'en faire une idée visuelle)
C'est grace (ou a cause, souvenez vous, l'orchidée) a tous ces prismes ou principes qu'on prend ou non du plaisir.
Une histoire de savoir ou placer le verre a moitié plein.

Le plaisir, c'est donc une histoire de mental. Une agreable histoire de mental..



Dieu de la kinesthésie, que la vie est bonne ! :)

la rencontre imaginaire

Je suis sur un site de rencontre.. Et ça foisonne Oo

Il s'agit de femmes qui lisent mon annonce, avec ou sans initiative de ma part, la photo prise par une grande photographe de ma connaissance attirant ou non les foules.
Mon annonce a deja un effet filtre, beaucoup viennent voir, celles qui souhaitent me parler avec ou sans charmes sont deja dans un etat d'esprit qui correspond a une hypothétique conversation interessante. (hey, si l'annonce plait, c'est qu'on a le droit de rigouler.. et qu'elle a compris pourquoi je peux etre drole, ce qui n'est pas gagné).

Il y en a eu beaucoup plus que je ne l'aurais imaginé, c'est fou ce besoin de rapports humain virtuels confortablement posé dans un hamac ( ou un canapé, pour les pauvres n'ayant pas le luxe d'avoir un splendide hamac en pur coton pour deux personnes, 200kg max, différents coloris disponibles donc le jauuuuune de damas).

Les femmes que je vais approcher sont celles qui savent ecrire, qui ont un discours qui me pique (je me reveile a chercher des femmes qui ont un fond de pureté, soit par une annonce saine, drole, une photo naturelle, marrante, qui prete a sourire, voir un sourire qui ne semble pas calculé, un discours ecolo, une alimentation bio ou veget, l'oeil qui petille ), une photo souriante ou excitante. Rarement sexuellement pour cette derniere qualité, plutot du "qui pique au vif"

Quelques echanges de numeros, de courriers (du vrai, celui qu'on ecrit avec un stylo !), de sms.
J'ai plus vocation a faire du bien a celle avec qui j'echange que l'inverse. Les gens cherchent ce genre de rapport qui commence virtuellement pour se rassurer sur leur sex appeal sans quitter le confort de la maison, sans s'exposer au risque d'un moment ou il faut vaincre l'anonymat ou d'un retour de manivelle, a defaut d'un coup de vit (sur le web, si tu plais pas, t'as pas a affronter le regard de la personne qui te dedaigne).

Une rencontre reelle. rigolo, pas de faux semblant. Le terme "rencontre" choisit au sens propre du terme, on ne venait pas se rencontrer dans le but de sexe, calins, mariage ou fist fucking, juste continuer une conversation commencée sur le net.

Agreable.

Une autre qui souhaitait absolument me voir lorsqu'elle savait que je n'etais point sur place, et qui fuit le rapport réel une fois que c'est possible. Extreme timidité, ce genre de site mi-chat mi-"test ton sex appeal" a peut etre une fonction thérapeutique pour les moins a l'aise avec "l'Autre".

Timide, nain réputé dans le monde de la petite exhib

Elles souhaiteraient qu'on souhaite d'elles..

 


Ce que veulent les hommes


Ce que souhaitent les hommes, ça serait une femme sexy, douce, salope mais avec contrat d'exlusivité, intelligente mais pas trop, ou alors assez pour lui faire croire qu'elle ne l'est pas plus que lui, gentille, soumise mais qui a assez d'autorité pour qu'il rentre sans sourciller lorsqu'elle le demande, qu'elle le mette en valeur, qu'elle soit plus gourmande que lui sur la sexerie, qu'elle aime autant faire un repas sain pour les enfants qu'une pipe dans dans un confessional, qu'elle soit magnifique au reveil et qu'elle ne renacle pas a conduire lorsqu'on rentre de soirée.

Et qu'aimeraient les femmes qu'on souhaite d'elles ?

Est ce qu'elles aimeraient qu'on attende une mere ? une call girl? un cliché quelconque ? une nonne ? une colloc ? un melange de quoi ?

A se demander ce qu'attend l'autre de nous, on en oublie d'etre nous meme, dis donc.

Prostitution médicale

Assistant sexuel..

L'intention est bonne.

Soulager sexuellement des personnes en miseres sexuelle, c'est sans aucun doute mieux les reconcillier avec la vie que n'importe quel rééducation.
Puis c'est prendre en compte l'aspect agreable et positif du sexe, de la sexothérapie, la mettre officielement, administrativement  en avant.. Parceque legalement, des qu'on entend parler de sexe par les medias "officiels", c'est surtout pour nous rabacher que la prostitution c'est mal, qu'il y a eu un viol a tel endroit ou que le premier bébé de l'année s'appelle Chico, lié de l'union sexuelle entre son papa et, surprise, sa maman.

Par contre, pour paraphraser Florian dans l'article de rue89 relayé ici, la misere sexuelle est souvent liée a une intense misere affective, d'ailleurs " Le besoin d'assistance concerne effectivement peu de monde, car la majorité souhaite un partenaire amoureux », précise Catherine Agthe Diserens.

De ce fait, pour ceux qui participent en tant qu'assistant(e), la balance est "travail gratifiant, valorisant et utile" VS "attachement dangereux, emotions a se lier physiquement pendant un instant, gerer le trop plein "d'amour" du bénéficiaire"

Chaud

Le parallele a la prostitution est là.

Comme le releve cet excellent article,il n'y a pas de statistiques disponibles sur la clientele de la prostitution, la "demande" qui alimente le flux de vente ou location d'espace muqueuses, de bouches, de vagin ou de nunuss.
Quel sont les psychologie des clients, en quoi ont il besoin de payer pour avoir un rapport, de la conversation, une presence d'une personne du sexe opposé ou tout simplement de l'attention, en quoi sont ils specifiques, quelle est la différence entre quelqun qui va a l'eglise tous les dimanche et une autre personne qui consulte une prostituée  tous les samedi soir ?
Quid du pecore qui enchaine des rapport sexuels monnayés entre deux sermons  ? Il y a t'il un profil psychologique qui caractérise celui qui troc un pourcentage de sa fiche de paie contre un moment hygienique et sexuel ?
Est il  a moindre echelle "handicapé" ?
En quoi ça a une incidence sur leur bien etre, avant meme de juger sur le bien ou mal fondé de cette relation. Avoir les statistiques d'un sujet concernant l'Homme internationnal comme le bonhomme qui ne quitte pas son canton.


Preservons nous

Aujourd'hui, on a la chance de pouvoir vivre le sexe sans peur des maladies vénériennes (comprenant hepatites, VIH, enfantement, etc..) grace aux opercules de protections.

Et on a le choix !


Il y a le classique, lubrifié avec reservoir, le B.A BA de l'echange entre personnes majeures, venant chronologiquement juste apres le non moins usuel "Salut, comment vas tu? "

Il y a l'anti-viol, sorte de preservatif feminin couplé a une machoire de crocodile

Le commerce equitable, qui permet pendant l'acte de se soucier des conditions de travail des recolteurs de caoutchouc, du bilan carbone de ton coup de rein et de l'engagement responsable des bénéficiaires lorsque tu laches la purée

Il y a aussi "l'ado", qui permet aux plus jeunes et au moins bien servis par mere nature (ne desesperes pas, s'il te reste un bout de langue, le monde est a toi)

Le special decapotable, reservé a ceux ayant préféré d'assumer une calivitie totale plutot que partielle

Je passe les quasi classiques vibrant, nervurés et/ou parfumés, qu'on a tous essayé en passant entre le dentifrice et le savon hygiene intime (comme s'il y avait un message dans la disposition des rayons) pour arriver au..

sabre laser !! Serieusement, c'est pas fantastique cette idée ? Bon, on ne voit rien au travers de la dame, j'aurais apprecié de voir le bas ventre de ma partenaire entrain de s'illuminer de l'interieur. Mais quand meme, dans le noir, quelle tuerie :)


"J'aimerais etre amoureuse de quelqun comme toi"

Ha !
Certes certes.. mais non m'dame !
L'amuuuuuur, ça se commande pas vraiment. Attention, je parle du vrai, de l'irréfléchi, de l'irraisoné, de l'irréaliste, de l'irabienquiliraledernier (j'avais plus de mots en "ir...")


Alors certes, par calcul, on peut se donner corps et charmes a celui ou celle qui nous plait parcequ'il/elle a de l'argent, du pouvoir, une belle voiture, un joli decolleté, des musques (ouhhh les rooooo musques ! ), un physique qui rend jaloux les potos, un statut de maitresse d'ecole alors que t'es lycéen, un fantasme physique, un goaould dans le tiroir, un strabisme convergent (t'as vraiment l'impression d'etre le centre de toutes ces attentions lorsqu'elle te regarde), une fiche de paie titré "pornstar", une connaissance accrue du pole dance, une sensualité 1 000 fois plus efficace que Dita Von Teese, etc..
Parceque c'est reflechi, parceque tu te dis dans un coin qu'elle ou il correspond a tous les criteres dont tu as toujours revé, ou dont tu as envie aujourd'hui

Mais ce n'est pas de l'amour, c'est du compromis rationnel.

Parceque pour se donner corps et âme, attention, c'est pas la meme ! t'as beaucoup de chances de tomber sur une nana un peu pourrave de l'ethique, qui ne correspond pas a ce que tu es pour le moment, qui n'est en rien ce a quoi tu t'attendais, qui fume, crache par terre, vomit plus que toi en soirée, mange que des graines ou de la pate a modeler et deteste concretement tes saintes occupations, oscillant entre le sexe et les echanges philosophique.
Mais bon, c'est ainsi, c'est Elle et puis pour le moment c'est tout. T'irais bien chercher un cailloux sur la lune si Elle en avait envie, trifouiller le nunuss d'un dragon souffrant d'hemorroides si Elle en avait besoin, tu sais pas pourquoi, mais tu le ferais, meme si en y reflechissant un quart de seconde, meme toi qui a le QI d'un VTT asthmatique, tu sais que c'est pas la nana qui devrait te correspondre.
Alors tu y vas, tu subit tous les outrages, tu te dis que merde, de toute façon, en chier pour Elle ça a beau etre moins simple, c'est plus evident que de vivre sans.

Jusqu'au jour bénit ou le saint pere Goodyear, createur du premier condom (hey, la phonétique de ce mot est incroyable :) ) veille sur toi et ou Elle te libere, parceque tu te rends compte que si t'as le potentiel de volonté pour lui ramener le silp que devrait porter Obama aujourd'hui, tu ne souhaites pas lutter pour la posséder, mais juste pour qu'elle soit happy. Et donc que lutter contre son envie, c'est possible, ça s'appelle de la manipulation et c'est plutot malsain a vivre dans une relation d'amour (qui comprend le mot "pur" dans sa définition, contrairement a "mariage" qui comprend "purée").


Fuck, life is beautiful :)

Comment je prefererais tailler un canoé dans un bonzaï plutot que de te rencontrer sur cette conversation

- Tu as tes regles.
Meme si tu precises que ça te rends plus chaude que d'habitude, transformer le terrain de jeu en tapis per-sang m'attire pas trop. Du moins pour la premiere.

- Ton pere et ton frere son des hommes formidables.
On parle de sexerie, de montée en tension sexuelle, me rappelle pas qu'un threesome est possible avec l'un des deux

- Que ton ex est vraiment quelqun de bien, et que tu aimerais tomber amoureuse de quelqun comme lui. Mais pas de lui, il veut plus.

-Que ton ex t'as trompé avec la voisine, ta meilleure amie, ta mere, le chat de ta mere, le veterinaire et la grenouille qui chante quand on passe devant.
Partons sur un debut prometteur, chargeons ce moment d'ondes positives..

-Que ton ex.

-Que t'es deja venue sur cette corniche a jouer du yukulélé avec ton ex, que la derniere fois que tu as gouté du miel c'etait sur ses bourses (tu savais que le miel, c'est la seule denrée alimentaire AU MONDE non périssable ?) ou que c'est sur cette musique de Carlos que vous vous avez romantiquement fait l'amour pour la premiere fois, tellement enflammé par la passion qu'il n'avait eu le temps d'enlever qu'une claquette et aucune chaussette, l'oeil lubrique sous son bob ricard.

-Que t'as eu des ptits points blancs sur les ptites levres et des ecoulement de pus de ton vagin il y a quelques semaines, au point de devoir mettre des serviettes hygieniques pour rattraper la vinaigrette, mais que maintenant, t'inquietes, c'est sain et on s'y sent bien.

-Que t'as eu ta premiere defloraison en montant a cheval (les mots sont dans le bon ordre)

- Que tu t'es fait recoudre l'hymen. Serieux, j'men fout.

-De tes enfants. tout court. A la limite un "david a 8 ans et Kevin en a 6". Puis on passe a autre chose. (hein dis ?)

-Que tu cherches un géniteur, parceque la ton horloge biologique du cap des thirty te rappelle notre role d'humains dans la procréation.
Je te rappelle que mes cartes de visites sont des emballage, emballant un preservatif.

-Ton job. Sauf si tu fait partie des gens qui ont choisi un job en adequation avec ce qu'ils sont, et non pas de ceux qui ont pris un job pour avoir les moyens d'avoir des biens matériels qui seraient en "adequation" avec l'image qu'ils aimeraient renvoyer. (Si t'as compris celui la, je t'envoie direct l'encyclopédie illustrée des haricots verts aux travers des ages)

-Ton salaire. J'ai deja du mal a m'interesser au mien, donc bon, le tiens..

-Comment la boulimie a sauvé ta ligne. Et explique ton haleine de poney tuberculeux qui aurait pris une decoction de dejections de chauve souris.

-Comment t'as deja rencontré le vrai amour et que t'es passée a coté. Et qu'on sait tous a quel point on aime vraiment qu'une fois.
Pas que pour une premiere rencontre je sois pour le mariage, mais quand meme, faut pas oublier qu'on doit s'aimer un peu au moins sur le moment pour que ça soit agreable, la sexerie. Alors si tu pouvais au moins croire par toi meme que c'etait possible.

-Que ton style d'homme prédéfini, c'est grand, brun, yeux noirs et tenebreux, qui joue de la guitare et qui fuck le world.
Pas a un grand blond qui t'as deja presenté sa carte de visite/capote, yeux bleus, pas tenebreux (ça existe qu'en brun, les tenebreux, faut croire), qui joue du triangle et qui avait un uniforme de kepi, avant. (meme s'il l'a jeté).
Surtout que t'en sais rien, en vrai, et que la plupart des plus grandes jouisseuses rencontrées sous mes doigts avaient comme style d'homme apprécié, avant moi, tout ce qui n'etait pas moi. Oses, on verra..

Conseil généraliste : s'en tenir a l'instant T.

(Rhha!)

carte de visite preservée

Ou emballage preservatif avec visuel et coordonnées (neutres, afin de pouvoir filtrer les gens les moins désirés (nymphomanes desoeuvrées, Johne (avec un e) la routiere qui a trouvé la capote qu'un pote aurait oublié sur une séparation de pissotiere))(ou le boyfriend qui fouille dans le sac de la joyeuse partenaire de jeux d'un passé proche) (tant que c'est pas la patronne qui fait un recoupage de mes différentes complices d'echange physique parmis les employés de l'etage, remarque, ça se gere) (parceque je suis pas sur que de passer pour le salope (on dit comment dans l'egalité des sexes deja ? dom juan ! je l'ai) me donne une promotion) (quoi que j'en sais rien)

J'en ai fait faire il y a quelques temps, et j'attend un retour d'experience.

Le but : essayer de communiquer sur un visuel sans pour autant faire austere.
Rappeler a mes clients que c'est pas parceque je vends du fond que la forme ne peut pas etre ludique


Les effets constatés lorsque donnés de manieres innocentes a des "clients" ou employés du client :
rire, des "ça m'etonne pas de toi", des "il y a différentes tailles" (non, mais je peux fournir un stylo au cas ou tu ne remplisses pas les tailles standard), des "je suis allergique au latex" (je te ferais une collection rien que pour toi..)


A des potes : des "haha trop bien", des discretos "j'peux t'en prendre qq1 ? c'est les vacances, je vais te faire de la pub", des "héhé. Je peux le garder ? c'est marrant.." (a 90% l'excuse des personnes en couples, homme ou femme. La vie a deux nous rends donc plus sensibles a l'humour ?)


A des rencontres toutes fraiches : des "ho c'est original". Pas encore eu trop l'occasion de tester le retour de mail sur l'adresse generique, on va pas tirer des planches sous la moquettes.

Mais quand meme, je me demande (et a toi) (et a elles, plus tard), ça fait quel effet ?
Le trop sur de lui ?
Le culotté rigoulo ?
Le desespéré ?
Le qui ose (O Service de vos Envies) ?
Le qui quewa ?
Le qui prevoit quelques surprises ?

Une etude de marché est en court..